Carcassonne, la ville du cochon gras

 

 

Au cœur du département de l’Aude, rencontrez la cité médiévale de Carcassonne. Elle constitue un endroit privilégié par les passionnés de légendes avec son paysage pittoresque et son aspect moyenâgeux. Quant à son nom, d’où est-il né ?

 

 

Carcassonne

 

Carcassonne, un charmant nom de ville et agréable à prononcer. Désormais, l’UNESCO a classé la cité comme patrimoine mondial grâce au majestueux site antique dont elle dispose. Dans la préfecture de l’Aude, la cité Carcassonne se distingue par son aspect moyenâgeux. Elle est, précisément, cernée de remparts à double fortification et mesure à peu près 3 km ou faisant 52 tours suivant la longueur parcourue. Notamment, cette cité médiévale est constituée de la basilique Saint-Nazaire et du château Comtal. De plus, Carcassonne est aussi reconnue par la fameuse légende de dame Carcas et de son cochon gras, un récit supposé comme origine du nom de la ville.

 

D’où vient le nom Carcassonne ?

 

Carcassonne apparemment naît d’une histoire légendaire issue de dame Carcas et de son cochon bourré de blés. La légende remonte au 16ème siècle. À l’époque, les troupes de Charlemagnes tentaient de chasser les Sarrasins qui maintenaient le pouvoir. Dame Carcas, veuve du roi Sarrasin Ballak vient à la tête du trône. Or, vers la fin des 5 années de sièges, la population avait du mal à trouver de la nourriture. Il ne restait plus qu’un porcelet et un sac de blés. C’est de là que dame Carcas adopta un stratagème afin de se libérer de son cercle mortel. Elle gavait le porc du reste de blé et le jetait à travers les remparts. Ce cirque faisait penser que la ville débordait encore de vivres et donnait allusion au gaspillage d’alimentation. Les soldats, ainsi impressionnés, levèrent du coup le siège et quittèrent le camp. Dame Carcas sonna les cloches pour sa victoire et un des hommes de Charlemagne s’écria de son côté : « Carcas sonne ! », ceci fût le nom de la cité. Néanmoins, quelques historiens pensent que pour signer la paix, elle aurait joué aux trompettes, mais peu importe la manière de sonner, Carcas sonne déjà.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>